"En hiver vient le bonhomme gris,
le gel, le gel, mon enfant.
Et çui qui n'a de chauds habits,
il a tôt fait de claquer des dents.
Il crache, il éternue, il tousse
ensuite son nez se bouche
puis devient rouge et coule à flots -
Oh ! l'hiver apporte bien des maux.
Dans la maison en solitaire,
toute la sainte journée il erre,
et pas une fille, ni blonde ni brune,
ne veut d'un gars qui a le rhume.
Solitaire dans le jardin il se traîne,
la goutte au nez, le cœur en peine :
les filles, elles s'écartent de sa route
par peur, par peur des petites goutte."

Elle est tirée du livre de Katarina Hagena, rempli lui-même de poésie. Jouer avec les mots, savoir si bien le faire...Magnifique traduction de Bernard Kreiss je déplore par contre l'édition : avec un tel livre, et au prix qu'il coute (19,50€ pour l'Édition Anne Carrière) je trouve que ce n'est pas assez soigné. Des lettres, manques par ci, par là... 
"Le goût des pépins de pomme", lecture enrichissante, je voudrais ne jamais le terminer.
Je le conseil à tous les amoureux du "mot"

have a nice day